Nombre total de pages vues

Les dictons et proverbes

"Buruila larrazkeneko maiatza" (Septembre est le mai de l'automne)

Buruilak uda ez hiltzen bainan neguaz orhoitzen
(Septembre ne tue pas l'été mais annonce l'hiver)

"Beharrak astoa ere ibil-arazten" 
(La nécessité fait bouger même les ânes)

"Urak ez jai besta egiten du baina ez buruko mina"
(L'eau ne fait pas régal de fête mais ne fait pas mal à la tête)

"Oroimen gabeko burua, soldadurik gabeko gaztelua" 
(Cerveau sans mémoire, château sans défenseur)

"San-Aguxtin, txilin txilin, kuartillu bete txakolin"
(Pluie fine à la Saint-Augustin, le gobelet plein de txakoli)

"agorrileko euria, ardaoa ta eztia" (Pluie d'août vin et miel)

"Agorrila lañotsu, selarua betetsu" (Août nuageux, grenier plein)

"Hitz untzi, huts untzi" 
(Le moulin à paroles en dit beaucoup de vaines)

"Ezta nehor gizona sortzen, gizontzen bai" (Nul ne naît homme mais le devient)

"San-Rokeak ezkerro, lurrak beltz" 
(Après la Saint-Roch les terres sont noires)

"Saint-Hyacinthe ere, ezin beldurrik gabe erein daiteke"
(À la Saint-Hyacinthe, on peut semer sans crainte)

"Bi uretako arraina" (Poisson entre deux eaux)

"Azkar khartsu" (Fort et ardent)

"Abuztua dena festa, poltsari ondo kosta" 
(En août, tout est fête, mais la bourse est en baisse)

"San Lorenzok esku batean sue ta bestian ure"
(A la Saint Laurent d'une main le feu, de l'autre l'eau)

"Ardi galdua atzeman daiteke, aldi galdua berriz ez" 
(On retrouve la brebis égarée, le temps perdu jamais)
"Zuhurrak ele guti" (Le sage parle peu)

"Gurenda andia, odol bako" (Grande victoire celle sans effusion de sang)

"Uztailean, igitagia eskuan" (En juillet, faucille à la main)

"Doiak hegia xorrotx" (Le juste milieu a des bords étroits)

"Ero baino bero" (Fou mais chaleureux)

"Zerritik dena ona, muturretik buztanera" 
(Dans le cochon, de la queue au groin, tout est bon)

"Etxean giro txarra, tabernarra senarra" 
(Si l'ambiance est mauvaise à la maison, à l'auberge va le patron)

"Nun ene xoko, han ene goxo" (Là où est mon coin est ma douceur)

"Jatxu ta Haltsu, biak igualtsu" (Jatxou et Halsou, c'est itou)

"Baginaki baginuke, baginu baginakike"
(Si nous savions nous aurions, si nous avions nous saurions)

"Ezinak ez du legerik" (L'impossible n'a pas de loi)

"Ez ur eta ez salda" (Ni eau ni bouillon)
"Uztaileko arrabotsak laket ditu mahatsak"


"Ariz ikasten da" (On apprend en s'y mettant)

"Etxeko berriak auzoan lau bider geituak" 
(Ce qui se passe chez nous est amplifié dix fois par le voisin)

"Xoria lur-arras, uria laster has" 
(Les oiseaux volent bas, la pluie est proche)
"Gutxiegia eta larregia, beti kaltegarria" 

"San-Juan Bautistaren izenean salto"
(en l'honneur de Saint Jean-Baptiste on saute)

"Egurrik luzena, San-Juanena" 
(Le jour le plus long est celui de la Saint-Jean)

"Armiarno saren iduriko" (Les lois sont semblables aux toiles d'araignée)

"Oro erreka, Bidarraiko" (Bidarray, pays de ravins)

"Udako solstizioa egun, me sinesten baduzu, utzi emakumea eta beira hartu" 
(Au solstice d'été si tu m'en crois, laisse la femme et prends le verre)

"Ohoin handiak urkarazten txikiak" (Les grands voleurs étranglent les petits)

 "Etxe beteak atsegin, etxe hutsak bihotz-min"
(Maisons remplies, joie, maisons vides, crève coeur)

"San Antonio jentia ezkontzeko beti pronto" 
(Saint-Antoine de Padoue, toujours prêt à aider les candidats au mariage)

"La vanité, encore qu'elle fleurisse, ne graine pas"

"Maitasuna, sua" (L'amour le feu)
"Geroa, alferraren leloa" (Après, refrain des paresseux)

"Behia baino lehenago joarea erosi" 
(Acheter la sonnaille avant la vache)

"Ongi nahi zaituenak negar eginaraziko dizu, gaizki nahi zaituenak barre eginaraziko dizu"
(Celui qui t'aime te fais pleurer, celui qui te hais te fais rire)

"Haurrak hazi, nekeak hasi" 
(A L'éducation des enfants, commencent les problèmes)

"Ardi galdua atzeman daiteke, aldi galdua berriz ez''
(On retrouve la brebis égarée, le temps perdu jamais)

"Bi eta bi bost nahi lukete askok" 
(Deux et deux font cinq souhaiteraient beaucoup)

"Ekaina lur busti, gure aita negarti" 
(Terre mouillée en juin, notre père est en pleurs)

"Gilen, bihar hilen, etzi ehortziren, etzidamu ahantziren" 
(Aujourd'hui tu meurs, demain on t'enterre, après demain on t'oublie)

"Aste bakoitzak baie ostirala" (Chaque semaine a son vendredi)

"Oiloari, oloa; astoari, lastoa" (A la poule l'avoine, a l'âne la paille)

"Egiak esan eta adiskideak gal" (A dire la vérité on perd ses amis)

1 commentaire:

  1. Basque hier basque d aujourd'hui moi je suis basque de cœur ❤️

    RépondreSupprimer