Les dictons et proverbes

"Jin, jan, joan" (Venu, mangé, parti)
"Sorginak badirenik ez da sinistu bear, ez direla ez da esan bear"
(Il ne faut pas croire aux sorcières, mais il ne faut pas dire qu'elles n'existent pas)
"San-Benito primadera, ganaduak larrera" 
(Saint-Benoît, c'est le printemps, emmène les troupeaux aux champs)
"Uste ukaitea ez da jakitea" (Opinion n'est pas science)
"kükiak untsa khantatü zian" (Le coucou avait bien chanté)
"Iñurriari arraio" (Imite la fourmi)
"Gertatzen ez denik ez da" (Il n'est rien qui ne puisse advenir)
"Martxoaren erdin, gau ta egun berdin" (A la mi mars, nuit et jour sont égaux)
"Denbora egin eta desegin" (Le temps construit et détruit)
"Martxoa eurite, urtea ogite" (Mars pluvieux, année de blé)
"Martxoa euritsu, miseria, petirisants hurbil du"
(Mars pluvieux, misère et disette ne sont pas loin)
"San-Gregorio, martxoain amabian, kazkabarra ortzetan"
(Saint-Grégoire, le 12 mars, a les grêlons aux dents)
"Je ne sache pas d'endroit plus charmant et plus magnifique que Biarritz..."  
Victor Hugo
"Quand on se prend à hésiter entre deux plages, 
l'une d'elles est toujours Biarritz"  
Sacha Guitry
"Gauaz egiten dena lana, egunaz ageri" 
(Le travail effectué de nuit, de jour est ressorti)
"Chaque pays a ses lois, et chaque région a ses coutumes"
Proverbes et poésies basques (1847)
"Ezta munduan gauza preziatugorik denbora baino"
(Il n'y a rien de plus précieux au monde que le temps)
"Xertorik hoberena, martxoan eiten dena" 
(La meilleure greffe est celle de mars)
"Norat joan jakiteko, nundik jin jakin behar"
(Pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient)
"Hauxe da lorra! Goian zerua eta behean lurra" 
(Quelle vie !! le ciel en haut et la terre en bas)
"Gauza gutxi, beti goxo" (Rareté d'une chose plaît toujours)
"Martxo lili, urhe lili" (Fleurs de mars, fleurs dorées)
"Gero ere azken ta gero" (Au bout du bout, en définitive)
"Martxo gezurti, gaur euri, bihar euzki" 
(Mars menteur, aujourd'hui pluie, demain soleil)
"Urak kurritzen du, pertsonak mintzo dire, eta haizea hatsen du" 
(L'eau coule, les gens parlent et le vent souffle)
"Ici, dans mon Pays Basque, je me sens à ma place, comme un arbre adapté à son territoire, sur son terrain, mais dont les bras s’ouvrent au monde entier."  
Eduardo Chillida
"Munduan nahi duenak luzaroan bizi, oiloekin ohera eta txoriekin jagi" 
(Pour vivre vieux couches toi avec les poules et leves toi avec les oiseaux)
"Izan gabe eman dezake gun gauza bakara da lori ona" 
(Le bonheur est la seule chose que nous puissions donner sans l'avoir) 
"San-Matias, erein tuk azaziak bilduren tuk aza andiak"
(St-Mathias, tu as semé des semences de choux, tu récolteras de grand choux)
"Qui prend, s'engage, et qui s'engage, assume"
"Ardi bat doean lekutik oro" (Là où va la brebis, par toutes les autres est suivie)
"Pilota borobilla da" (La balle est ronde)
"Jinen duk pilota punpera" (La pelote viendra à rebondir)
"Itxaropena, pobrearen ogia" (L'espoir est le pain du pauvre)
"Otsailean gizona makautsik ikusi baño, otsoa arditartean ikusi obe"(Mieux vaut le loup au milieu des brebis que l'homme en bras de chemise au mois de février)
"Jakiteko hartzen, ikas ezazu ematen'' (Pour savoir recevoir apprenez à donner)
"Saltsarik hoberena, gosea" (La meilleure des sauces l'appétit)
"Nahia ero" (Le désir est fou)
"Denborak urrea balio du" (Le temps vaut de l'or)
"Hurriki, hurriki, egiten da biziki" (Petit à petit, beaucoup s'accomplit)
"Orhiko xoria, Orhin laket" (L'oiseau d'Orhi se plaît à Orhi en souletin
"Orhiko txoria, Orhira tira"  (L'oiseau d'Orhi à Ohri restera en navarrais)
"Ezer ez duena, emateko prest" (Je suis prêt à donner tout ce que je n'ai pas)
"Onak, famatu bearrik ez" (Les bonnes choses n'ont pas besoin de notoriété)
"Étranger à notre pays, à nos lois tu te plies" Proverbes recueillis en 1657 par Arnauld Oihénart
"Elizatik hurren, parabisutik urrun" (Proches de l'église, éloignés du paradis)
"Zezeilla euritsu, bedartzak ederto gizen du" (Pluie de février donne riche herbage)
"Otsaileko euzkia baino txoroago" (Plus fou que le soleil de février)
"Olatu bare-barea, olatu andiaren asiera" (Vague paisible précède tempête déchaînée)
"Otsailen aldiz eguzkitan, aldiz sutatzean" (En février, tantôt au soleil, tantôt au coin du feu)
"Kandelerioz euria, laster da udabarria" (S'il pleut à la Chandeleur, le printemps est proche)
"Ganderailu, sasoinaren berrigailu" (A la Chandeleur, saison nouvelle)
"Otsail eztiegi, primadera xirtxilegi" (Février trop doux, printemps trop pluvieux)
"Haboro itotzen dizü arduak, ezinez urak" (Le vin provoque plus de noyés que l'eau)
"Hitza hitz, bertzenaz gizona hits" (Fidèle à sa parole, sinon triste personnage)
"Kantatzeak bozkarioa salatzen edo emaiten" (Chanter exprime la joie ou la donne)
"Abere gextoa, gorrotoa" (vilaine bête, la haine)
"Erratea da aisa, egitea da latz" (Parler est facile, agir est difficile)
"Baratze baratze, badua urrun" (Pas à pas, on va loin)
"Lurrak hazi, lurrak jan behar" (La terre nous nourrit puis nous mange)
"Arriak higunduko ditu" (Ramollir les pierres)
"Zaldiz joan eta astoz itzuli" (Parti à cheval, revenus à dos d'âne)
"San-Bixintxo bero, negua gero" (Chaleur à la St-Vincent, puis l'hiver reprend)
"Itsasoak adarik ez" (La mer n'a pas de branche)
"San-Sebastian, ordu bat geiago egunian" (A la Saint-Sébastien, une heure de jour en plus)
"La langue basque est une patrie, j'ai presque dit une religion". Victor Hugo
"Sagardoak umea ekarri, kerrexiak eraman" (le cidre amène l'enfant, les cerises les repoussent)
"Bere etxte pobrea, erregeanera baino hobea" (Sa pauvre maison, mieux que celle du roi)
"Zazpiak bat" (Les sept font un)
"Batasunak indarra dakar" (L'union fait la force)
"Txapela buruan ta ibili munduan"(Béret sur le crâne, il s'en va de par le monde)
"Urtarrila Hotza, ikazkinaren poza"(Janvier froid fait la joie du charbonnier)
"Neguak edertzen du Duda" (L'hiver rend l'été plus beau)
"Asko daki zaharrak, erakutsi beharrak" (Ce que l'ancien sait, la nécessité le lui a appris)
"Begiak noraino, nahia haraino" (Aussi loin que portent les yeux va le désir)
"Gaurko izerdia, biharko ogia" (Sueur d'aujourd'hui, pain de demain)
"Senide urruna baino, auzo hurra hobe" (Mieux qu'un parent éloigné, un voisin proche)
"Gaizki esanak barkatu, ondo esanak ondo hartu"(Oublie le mal qui se dit, retiens le bien qui se dit)
"Norat haize, harat aise" *(Là où souffle le vent, on se dirige aisément)
"Igaroa, igaro" (le passé est le passé)
"Zer da edertasuna ? Iraute gabeko ontasuna" (Qu'est ce que la beauté ? Un bien éphémère)
"Oskigilek oski zaharrak (au cordonnier, vieilles chaussures)
"Zurgiñaren etxean, eskalera zarrak" (dans la maison du charpentier, vieux escaliers)
"Arotzaren etxean kapitxaleak zurez" (chez le forgeron, les chenêts sont en bois)
"Uri guti urtarrilean, ogia eder uztailean" (pluie rare en janvier, belle moisson en juillet)
"Hitz untzi, huts untzi" (le moulin à paroles en dit beaucoup de vaines)
"Zuhaitz orok ada eihar" (tout arbre a ses branches mortes)
"Ardoa,Nafarroako bikarioa" (le vin, vicaire de la Navarre)
"Politika, gerlarik gabe egiten den ilketa"(la politique est un massacre sans la guerre)
"Ezina, ekinez egina" (l'impossible, est possible avec effort)
"Eguberri aro beroak, Bazkokoa histen" (temps chaud à Noël se gâte à Pâques)
"Eguberri ilargirik gabe, artzaina axuririk gabe"(Noël sans lune, berger sans agnelets)
"Egiak ez ditu bi bide" (La vérité ne passe que par un chemin)
"Izena badu, bada" (Si cela se nomme, c'est que cela existe)
"San Tomaseko feria, txorizo ta ogia" (Foire de Saint Thomas, pain et txorizo)
"Burla minena, egia dioena" (la moquerie qui fait le plus mal est celle qui dit la vérité)
"Baionan hartze, Santizpiritan zor antola hor !" (Crédit à Bayonne, dette à Saint Esprit, débrouille toi !)
"Eguberri balkoinean, Pazkoz supazterrean" (Noël au balcon, Pâques au tison)
 "Mendiak mendia behar ez du, baina gizonak gizona bai" (Les montagnes n'ont pas besoin d'autres montagnes,les hommes ont besoin des autres)
"Larrak Larritzen, gitxiak arbintzen" (le peu inquiète, le trop rend soucieux)
"Eztitake egurrik egin oihanera gabe" (on ne peut pas avoir de bois de chauffage sans aller dans la forêt)
"Gaua, hameka gogoetan ama" (la nuit, mère de mille pensées)
"Santa Luzia eguna argia deneko iluna" (Ste Lucie à peine jour qu'il fait nuit)
"Urak eta egiak beti beren bidea segitzen"(l'eau et la vérité suivent toujours le même chemin)
"Al dena, itxasoan arrayik oberena" (faire ce qu'on peut, c'est le meilleur poisson dans l'océan)
"Gizon prestuak, egungo egunean, bakhan erein dire" (Les hommes de bien sont aujourd'hui clairsemés)
"Edozeinek, edanondoan, dio here iritzia" (tout le monde, après avoir bu, a une opinion)
"Ez egin oihanean, eder ez denik kalean" (Ne fais pas dans la nature ce que tu ne ferais pas dans la rue)
"Behi betizuk behi betizue billatzen" (la vache sauvage recherche la vache sauvage)
"Ogi hutsa ona, gainean zerbeit badu hobea" (le pain sec est bon, avec quelque chose dessus il est meilleur)
"Politika, gerlarik gabe egiten den ilketa" (la politique est un massacre sans la guerre)
"Ametsa gogoaren igande" (rêver est dimanche pour l'esprit)
"Zapata berriak goizean onak, iluntzean estuak" (Chaussures neuves, bonnes le matin, serrées le soir)
"Zeinek bera nolako, besteak uste halako" (Chacun croit que les autres sont différents d'eux)
"Abenduaren erdie gaue ta bertze erdie besta"(la moitié de décembre la nuit et l'autre moitié la fête)
"Ezina, ekinez egina" (L'impossible, est possible avec effort)
"Asko daki zaharrak, erakutsi beharrak" (Ce que l'ancien sait, la nécessité le lui a apprise)
"Gaur hitza eman, bihar haizeak eraman(Aujourd'hui tu donne ta parole, demain, le vent l'emporte)
"Ametsik gabeko bizia, izarrik gabeko gaua" (une vie sans rêve est comme une nuit sans étoiles)
"Nahi dukana hiretzat, besterentzat" (Ce que tu veux pour toi, désire le pour les autres)
"Eguzkia nora, zapiak hara" (Approche toi du soleil, il réchauffe plus)
"Ne te plains pas de l'année jusqu'à ce qu'elle soit écoulée"
"Ustea ez da jakitea" (croire n'est pas pareil que savoir)
"Ez da ogirik neke gaberik" (Il n'y a pas de pain sans peine)
"Adiskide onekin, orduak labur" (Avec un ami les heures sont courtes)
"Denbora denborari darraio, eta haizearen ondoan uria" (Après un temps vient l'autre, et après le vent la pluie)
"Azaroa hotz, negua motz. Azaroa bero, negua gero" (Si novembre est froid, l'hiver sera court. Si novembre est chaud, l'hiver sera long)"Bihotzean dagoena, mihira irten" (ce qui vient du coeur sort par la bouche)"Baionatik Bilbora, itsaso petrala ! Aspaldi esan zidaten, besterik ez zala..." (De Bayonne à Bilbao, quelle mer impertinente ! Depuis longtemps on m'avait dit, qu'il n'y en avait pas d'autre pareille...)
"Zenbat buru, hainbat aburu" (Autant de têtes autant d'opinions)
Un Basque n'est ni Français, ni Espagnol; il est basque et c'est tout. Victor Hugo
"Begiak noraino, nahia haraino" ( aussi loin que portent les yeux va le désir)
"Udan eta neguan uri egiten du Jainkoak nahi duenean" (En été et en hiver il pleut quand Dieu veut)
"Edozein txoriri, eder bere habia" (A chaque oiseau, son nid est le plus beau)
"Denbora badoa eta gu harekin" (le temps s'en va et nous avec lui)
"Bihar ere eguzkia aterako duk" (Demain sera un nouveau jour)
"Jauna, begira zazu xingarazpi hau ttipitzetik, nik aldiz begiratuko baitut handitzetik"(Seigneur, préservez ce jambon de la diminution, et moi, je le préserverai de la croissance)
"Ogia ase arte, ardoa poztu arte" (du pain pour se rassasier, du vin pour se réjouir)
Hitza hitz (la parole est la parole)
Dezagun gutxi, dezagun beti (Ayons peu mais toujours assez)
Txapel batekin bi buru ezin estali (Avec un béret, on ne peut couvrir deux têtes)
"Gaitz guztiak, baie gaitzagoa" (A chaque malheur il existe pire)
"Oren guziek dute gizona kolpatzen azkenekoak du hobirat egortzen" (Toutes les heures blessent l'homme, la dernière l'envoie au tombeau)
"Dirua lagun ona jabe taxera" (l'argent est un bon compagnon mais un mauvais maître)
"Gilen, bihar hilen, etzi ehortziren, etzidamu ahantziren" (Aujourd'hui tu meurs, demain on t'enterre, après demain on t'oublie)
"Aste bakoitzak baie ostirala" (Chaque semaine a son vendredi)
"Oiloari, oloa; astoari, lastoa" (A la poule l'avoine, a l'âne la paille)
"Egiak esan eta adiskideak gal" (A dire la vérité on perd ses amis)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire