Toponymie : la Soule

Peu influencée par l'Empire romain, la Soule (plus petit des sept territoires historiques du Pays basque) profite des troubles du Moyen Âge pour se constituer en vicomté. Prise dans les longues guerres entre l'Angleterre et la France, elle appartient successivement à l'une et à l'autre avec un intermède béarnais. Elle est rattachée au royaume de France puis à la République qui lui supprime ses dernières libertés locales. Elle se développe avec les progrès de l'agriculture et en créant une industrie de l'espadrille.

Frédégaire, chroniqueur franc, mentionne la « vallis Subola », nom apparenté probablement au basque Zuberoa (Xiberoa en souletin), théâtre d'une défaite en 636 des troupes mérovingiennes du duc Arimbert, face aux troupes vasconnes.

Plus tard on trouve successivement Soula, Sola, Solla, Seula, Seule, Sole du Xe au XVe siècle.
Soulor est fréquent en toponymie pyrénéenne où il désigne les versants d'une montagne exposés au soleil.
Les armes de la Soule se blasonnent ainsi : De gueules au lion d'or.

Commentaires

Follow by Email