Biarritz le Port des Pêcheurs du XIXe à 2019


Ce fut à partir de 1780 que le vieux port (la plage du Port Vieux actuelle) ne fut plus utilisée, pour s'installer de l'autre côté du plateau de l'Atalaye au pied de la place Ste Eugénie.

Les premières installations étaient sommaires, Puis Napoléon III le réaménagea tel qu'il est actuellement avec sa succession de bassins clos par des môles.
Le port était réservé aux pêcheurs qui s'y installaient à titre gracieux, en échange ils devaient céder une part de leurs prises pour pourvoir à l'entretien des lieux. Il y avait trois vapeurs, trente-deux barques, soit au total 262 hommes d'équipage. Chaque pêcheur avait sa baraque de pêche ou "crampotte".
Comme Notre Dame de la Pitié au Port Vieux était exigüe et vétuste, la municipalité de Biarritz décida en 1853 de construire une nouvelle chapelle sur l'Arrec Fourio (actuelle place Ste Eugénie). Les travaux débutèrent en 1855. la première messe fut célébrée le 31 Août 1856 dans l'édifice romano-byzantin couronné par le clocher d'Emile Boeswilwald, offert par Napoléon III.


Très vite la nouvelle chapelle dédiée à Ste Eugénie s’avéra trop petite. Les offices avaient beau se succéder de demi-heure en demi-heure, une partie de l'assistance attendait à chaque fois sur la place.
Il y eut controverse entre les partisans de l'élargissement de la chapelle et ceux qui se prononçaient pour sa démolition. D'autres refusaient le site, trop proche de l'océan, trop loin du centre. Les adeptes de la démolition finirent par l'emporter.
Le choix se porta sur le style renaissance. Elle fut ouverte au public le 15 août 1899.

En 1927, une souscription pour le clocher de l'église fut lancée. Celui ci devait se terminer par une flèche, mais faute d'argent le projet fut abandonné.

Commentaires

Follow by Email