La villa Eugénie à Biarritz

Dès 1838, la Comtesse de Montijo et sa fille Eugénie venait en vacance chaque année pour profiter du climat tempéré.
Devenue Impératrice des Français, elle décida son époux Napoléon III de l’accompagner à Biarritz.
L'empereur enthousiaste fit construite entre 1854-1855 dans le style Louis XIII la Villa Eugénie en brique et pierre, Napoléon III Il désigne Hippolyte Durand, architecte du département des Basses-Pyrénées, pour construire le bâtiment. Il en dresse les plans et la résidence est construite dès la fin 1854 à l'été 1855. Louis-Auguste Couvrechefarchitecte de la couronne et du domaine impérial chargé du château de Pau, nommé inspecteur des travaux adjoint à l'architecte au début du chantier remplace finalement Hippolyte Durand à son poste en juin 1855. Ce remplacement est dû à l'incompétence de Durand qui peine à suivre le chantier.
La cour s’installait à Biarritz de juillet à octobre pour 14 années de 1855 à 1868.
Veuve, ayant perdu son fils, Eugénie vendra le domaine le 6 novembre 1881 à la " Société du Crédit Mobilier Espagnol ", administrée par cinq hommes d'affaires.




Ces associés décidèrent de transformer la villa en hôtel sous le nom de " Palais-Biarritz ".
Dans la nuit du 1er février 1903, le palais impérial fut anéanti. Le feu éclata dans les combles. Attisé par un vent violent, l'incendie ravagea l'édifice en trois heures de temps.


En septembre 1903, une Société constituée par Alfred Boulant, propriétaire des deux casinos et MM. Lévy et Bloch,
acquéreurs du Helder, acheta les ruines de la villa et fit reconstruire l'hôtel sur ses anciennes bases.




Commentaires

Follow by Email