Visite du Pays Basque : le village d'Espelette


Le nom d’Espelette et le nom du château, dont l’étymologie signifie « lieu planté de buis » tirent leur nom d’une famille noble de Navarre où le buis abonde. Les barons d’Ezpeleta firent bâtir un château vers l’an 1000. La baronne Juliana Henriquez mourut sans descendance en 1694, et légua le château aux habitants d’Espelette. Le château des barons d’Ezpeleta se dresse au dessus du village. Les barons d’Ezpeleta, issus d’une famille noble de Navarre, firent construire le château vers l’an 1000. En 1694, leur dernière descendante, la baronne Juliana Henriquez, qui n’avait pas d’enfant, fit don du château aux villageois. Ce monument est inscrit à l’inventaire des monuments historiques depuis 1993. La construction de l’Église Saint-Étienne commença en 1593. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1953 et a été classée en 2015. Elle est remarquable par son allure de forteresse et son clocher massif qui surplombe le porche. Venu par la mer du Mexique, le Piment d’Espelette est avant tout l’héritage d’une grande tradition agricole débutée vers 1650. Idéalement adapté au bioclimat d’un terroir unique, le piment d’Espelette est reconnu mondialement pour sa délicatesse aromatique et sa générosité de caractère, elle est depuis juin 2000, la seule épice française labellisée Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).  En se promenant dans les rues d’Espelette, on peut voir des maisons typiquement labourdines, dont certaines sont encore pavoisées de cordes de piments à la saison.

Commentaires

Follow by Email