Patrimoine naturel du Pays basque : Le Jaizkibel côté océan


Entre l'embouchure de la ria de Pasaia et Hondarribia le massif du Jaizkibel 543m déploie une muraille de marne et de grès de couleur ocre sur près de 10km. Côté océan, pentes vertigineuses et reliefs escarpés se succèdent coiffés de pâturage et d'une riche végétation. Paramoudras ! Non, ce n'est pas l'incantation d'un chamane ou d'un marabout animiste, mais peut-être celle d'un druide gaëlique intimement persuadé de l'unité de la Nature et qui s'émerveille des correspondances entre le minéral et le vivant. "Peura muireach" signifie "poire de mer", et désigne des silex qui, outre leurs formes originales, présentent en leur centre une mince perforation tubulaire qui est manifestement l'oeuvre d'un organisme fouisseur creusant un terrier et qui a été par la suite comblée de craie lithifiée. Sur le mont Jaizkibel, entre Hondarribia et Pasaia, le spectacle est plus étonnant encore. Des sphères parfaites, de toutes tailles, sont dispersées dans les endroits les plus incongrus, coincées sous un auvent rocheux, accrochées aux falaises où elles défient les lois de la pesanteur, émergeant à peine de leur gangue ou remarquables au contraire par leur absence dans des alvéoles qui gardent leur empreinte et dont elles semblent avoir miraculeusement pu s'échapper sans briser l'orifice parfois pourtant trop exigu...
Pour en savoir + http://michel.molia.free.fr

Commentaires

Follow by Email