Les chemins de Saint-Jacques au Pays basque

Dès l'époque médiévale, le Pays basque a vu passer sur ses terres la plupart des pèlerins venus de toute l'Europe. Ce territoire constitue un carrefour jacquaire d'importance.  
Sare (sara)
À l'exception du chemin d'Arles (via Tolosane) qui franchit les Pyrénées par le col du Somport, toutes les grandes voies convergent au Pays basque tout près de Saint-Palais (Donapaleu), au carrefour de Gibraltar (la voie de Tours (via Turonensis) qui vient de Sorde l'Abbaye, la voie du Vézelay (via Lemovicencis) qui passe par Sauveterre de Béarn, et la voie du Puy (via Podiensis) qui vient de Navarrenx et Arroue. 
À partir de là, le tracé classique conduit vers Saint Jean Pied de Port (Donibane Garazi) et Roncevaux avant de poursuivre par le Camino Francès.
Saint Jean Pied de Port (Donibane Garazi)


Le monastère de Roncevaux
Par ailleurs, à côté des grandes voies traditionnelles, des itinéraires "bis" ont toujours existé, empruntés tour à tour pour des raisons climatiques, pratiques, politiques ou a la suite de tensions, de guerres ou d'épidémies.
Ainsi la voie de Tours (ou de Paris), qui aboutit à Saint-Palais, possède une variante à partir de Lespéron dans les Landes. Cette branche descend le long du littoral atlantique jusqu'à Bayonne (Baiona). Elle peut se poursuivre avec le Chemin Côtier qui longe la Côte basque, puis la Cantabrie, les Asturies, avant de pénétrer en Galice pour aboutir à Saint Jacques de Compostelle.
Bayonne (Baiona)
Un autre tracé permet de traverser le Pays basque du Nord au Sud à travers le Labourd et la Navarre. Cet itinéraire historiquement reconnu emprunté par les pèlerins du Moyen-Âge, démarre à Bayonne.
Pampelune (Iruña)
Il s'agit du Chemin du Baztan qui permet de rejoindre directement Pampelune (Iruña), capitale de la Navarre et étape importante sur le Camino Francès.

Commentaires

Follow by Email