Le village d'Ordiarp - Urdiñarbe

En Soule sur la route entre Mauléon-Licharre et le col d'Osquich, Ordiarp est une ancienne commanderie qui dépendait de l'abbaye de *Roncevaux.
Le village d'Ordiarp - Urdiñarbe
*(C’est à partir du XVIème siècle, à cause des guerres entre la France et l’Espagne, que Roncevaux a eu des difficultés pour recevoir les revenus de ses propriétés en France. Certaines commanderies étaient souvent séquestrées   par les clercs ou par les laïques, parfois avec l’aide de quelques évêques. En 1603, la Commanderie d’Ordiarp était séquestrée par Arnaud de Maytie, évêque d’Oloron depuis 1617. En 1683, elle est séquestrée par le chanoine Bonecac au nom de l’évêque d’Oloron. De plus, il y avait le désir de dépouiller Roncevaux de ses biens en France sous prétexte « qu’ils étaient étrangers et donc ne pouvaient pas obtenir de bénéfices ecclésiastiques en France ». 
Pourtant, Henri IV avait assuré qu’étant donné sa position de roi de France et de Navarre, pour lui tous les navarrais et notamment les chanoines de Roncevaux, n’étaient pas des étrangers et qu’ils pouvaient obtenir des bénéfices ecclésiastiques.
C’est à cause de toutes ces difficultés que de nombreux procès eurent lieu entre les Parlements de Bordeaux, Toulouse, St Palais ou Paris…
D’ailleurs, en 1558, les chanoines de Roncevaux avaient pensé faire un échange avec l’évêque et le chapitre de Bayonne ou bien avec St Sernin à Toulouse entre les biens que ces derniers possédaient en Espagne et ceux que Roncevaux avait en France. Or, les chanoines français n’ayant aucune difficulté pour percevoir leurs revenus en Espagne, ils ne furent pas intéressés par cet échange jusqu’au début du XVIIIème siècle).

Le village d'Ordiarp - Urdiñarbe
Pour Victor Dubarrat (XIXe) : Ordiarp (Urdiñarbe) derive de Urdia=cochon et Harpea=grotte.
Il précise que le chêne abonde et fournis sa subsistance à cet animal.
Il est aussi vrai que les grottes abondent dans les Arbailles qu'elles ont longtemps servi pour abriter les hommes, les bêtes et les récoltes.
Un peu plus tard en 1899 Pierre Haristoy dans Les paroisses du Pays Basque pendant la Révolution décompose le nom d'Ordiarp en ur-urdeia = eau (en grande quantité) et harpea = grotte.
Il y a effectivement une grotte au quartier Garraibie d'où jaillit l'Arangorena avant de traverser le village. Elle est mentionnée par les deux auteurs mais ils y situent la source de la Bidouze qui se trouve en fait sur l'autre versant du côté de St Just Ibarre.
Plus proche de nous Jean Baptiste Orpustan en 1990, propose d'autres possiblités :
Harpe littéralement "sous le rocher" peut s'entendre grotte et urdin serait à prendre dans le sens de "bleu" donc "grotte bleu".
Il ajoute que urdi pourrait être aussi bien plateau ce qui donnerait alors "la grotte du plateau".
Enfin, la plus probable selon lui décomposer le nom en "urd-ainhar-pe" qui veut dire "plateau au pied des bruyères".
Ainharpe " au pieds des bruyères" est le nom du village voisin qui est séparé d'Ordiarp par le quartier Lambarre, et la lande ou pousse la bruyère.

Pour Brigitte Jobbé-Duval Urdiñarbe signifie "bas des rochers gris".

Les habitants de la commune sont appelés les Urdiñarbars.
Le village d'Ordiarp - Urdiñarbe

Commentaires

Follow by Email