Les cimetières des anglais à Bayonne




Chemin de Laharie, un petit cimetière entretient le souvenir des Coldstream Guards. Sur les lieux de la bataille du 14 avril, un cerisier gardait la trace d'un boulet. Autour de cet arbre, sur la gauche du vallon, des tombes furent rassemblées. Le terrain est acquis dès 1814 par les soldats britanniques. En 1830, une souscription eut lieu parmi les Coldstream Guards qui permit d'enclore le cimetière et de pérenniser les tombes. On peut lire sur les stèles les noms de G. Callier et H. Sullivan, lieutenant-colonels, W.-G. Crofton, W. Burroughs, C.-L. White, J.-B. Shiffner et F. Holburne capitaines, F. Vachell, W. Pitt et W. Vane, enseignes, J. Hamilton, lieutenant. La pierre tombale du major-général Hay est déplacée de l'église Saint-Étienne de Bayonne et rejoint l'enclos. D'autres inscriptions indiquent que le cimetière fut restauré en 1877 grâce à Miss Holburne, de Bath, sœur d'un des officiers tués, et que la clôture est largement due à P.-A. Hurt, esquire, qui vécut à Amade, aujourd'hui Bayonne, et mourut en novembre 1900. Une plaque indique que ce cimetière reçut la visite de la reine Victoria le 20 mars 1889, avec la princesse Béatrice. Un autre plaque indique la venue du roi Édouard VII le 20 mars 1909. 
Rue du Barrat, un deuxième cimetière abrite les dépouilles de capitaines anglais morts lors de la bataille du 14 avril, à l'endroit du campement de leur troupe en 1814. Il semble qu'il ait été réalisé en 1876, par Miss Holbourne également. Il ne comporte que trois tombes.

Commentaires

Follow by Email