La chapelle d'Ur Onea à Bidart

À Bidart, une statue de la vierge aurait été trouvée sur l'actuel emplacement de la chapelle d'Ur Onea (la bonne eau), emporté à l'église, elle y serait revenue seule le lendemain. La source aujourd'hui non potable était réputée efficace contre les maladies de la peau.
La procession de la chapelle d'Ur Onea à Bidart
La chapelle fut construite en 1704.
Après quelques décennies d'arrêt, la procession d'Ur Onea a repris depuis 2017.
La procession de la chapelle d'Ur Onea à Bidart

La procession de la chapelle d'Ur Onea à Bidart
Cette source consacrée représenta longtemps l’archétype du pèlerinage populaire décrit de manière pittoresque par plusieurs témoins au cours des temps. Dans un ouvrage intitulé « L’Océan au Pays Basque édité à Bayonne en 1932 » : après l’office, les pèlerins accourent à la source. Les uns lavent les yeux tout meurtris et larmoyants. Les autres pansent des ulcères qui, depuis des années, refusent de se fermer. De petits bébés boivent les timbales d’eau fraîche que la mère leur présente. Des vieillards trempent leurs articulations noueuses. Des jeunes filles très pâles, les pommettes rosées, les gestes lents et lymphatiques, boivent à petites gorgées. De jeunes couples au rire joyeux boivent l’un après l’autre dans la même timbale pour sceller leur union future…
La procession de la chapelle d'Ur Onea à Bidart

Commentaires

Follow by Email