La tour Chappe à Ciboure

Sur les hauteurs de Ciboure (Ziburu), la tour carrée au toit à quatre pans située à côté de la tour de Bordagain est l'une des dernières tours télégraphe "Chappe".
Ciboure et la colline de Bordagain

Ciboure, les tours de Bordagain et Chappe
Le tronçon Bayonne -Béhobie, mis en service en 1847, devait permettre de relier Paris à Madrid. Premier réseau de télécommunication au monde, la télégraphie optique a fonctionné pendant 70 ans, avec l'arrivée de l'électricité elle fut remplacée en 1853 par le télégraphe électrique.
Le principe du systéme Chappe est la transmission d'un signal visuel codé, une figure géométrique, à partir d'un point émetteur, à l'aide de bras articulés. Ce signal est reçu par un agent télégraphier qui scrute avec une longue-vue le site émetteur. A son tour, l'agent transmet le même signal vers la station suivante.
Ciboure, les tours de Bordagain et Chappe dans les années 50
Les tours Chappe sont espacées d'environ 8 km selon la topographie du terrain où la visibilité doit être parfaite.
Les deux postes correspondants avec Bordagain étaient situés l'un près de l'église de Guéthary et l'autre à la Croix des Bouquets à Urrugne.
Ciboure, les tours de Bordagain et Chappe dans les années 50
En 1844, 534 tours quadrillent le territoire français reliant sur plus de 5 000 km les plus importantes agglomérations. 
Ciboure, les tours de Bordagain et Chappe en 2019 

La tour Chappe en 2019

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Follow by Email