Patrimoine : Le village de Sare

« Saran Astia », A Sare, on a le temps. Telle est la devise de ce village labourdin au pied au pied des  montagnes de la Rhune, Atxuria et Ibanteli.
Le toponyme Sare apparaît sous la graphie Sares en 1152 dans le cartulaire de Bayonne, sans doute par analogie avec Serres, paroisse toute proche sur la commune d'Ascain, le texte latin a introduit une marque romane de pluriel au toponyme basque Sara, également romanisé. Selon Jean-Baptiste Orpustan, le basque Xara « taillis, bosquet » est à l’origine du toponyme actuel.


Avec ses 36 kilomètres de frontière, ce village frontalier s’enfonce dans la Navarre. Nous sommes ici en plein ancien territoire de contrebande. Espadrilles, animaux, roulements à billes ou dentelle, de nombreux habitants de Sare passaient des marchandises d'un côté à l'autre de la frontière, suivant le cour des produits.

Les habitants du village sont Saratar



Le village de Sare possède une place centrale, remarquable, avec ces maisons à arcades, et du traditionnel fronton.


Commentaires