Biarritz, de la mairie à la maison de haute couture Jean Patou

A partir de juillet 1842, les transports s'organisèrent, une diligence partait de Bayonne toutes les heures. A Biarritz, les départs étaient annoncés cinq minutes à l'avance par une cloche placée à l'entrée du bourg. 
Le 6 août 1838, le maire Louis Loupy assurait la réception des travaux de la mairie.
Lithographie de Charles Mercereau d'après Gaspard Gobaut 1868
Le Conseil municipal aménagea en 1843 une place publique. La commune acheta à Francisco-Manuel de Rua, une parcelle triangulaire qui forma ainsi "la place Fichet".
En 1848, puisqu'on entrait en République, elle fut baptisé "place de la Liberté".

La mairie fut reconstruite en 1870, le sous-sol servait encore de prison dans les années 20. La mairie déménagea en 1924 à Javalquinto.

Le grand couturier Jean Patou acheta l'immeuble et éleva à sa place l'édifice actuel. La couturière Hélène habilla pendant des années toutes les élégantes de Biarritz et d'ailleurs : la reine d'Espagne, la duchesse de Windsor, la princesse Murat, les Rothschild. Elle avait jusqu'à 60 ouvrières sous ses ordres.
Source : www.archiwebture.citedelarchitecture.fr
Le bâtiment en 2018
Bibliographie : Biarritz promenades de Monique et Francis Rousseau.

Commentaires