Bayonne, le pont Saint-Esprit de 1905 à 1980

 L'histoire du pont Saint-Esprit, qui relie Bayonne au quartier Saint-Esprit en franchissant l'Adour, est plutôt tumultueuse, tant du fait du caractère impétueux du fleuve, que du caractère stratégique de som emplacement, sur l'une des rares route reliant la France à l'Espagne !

Le pont Saint-Esprit fut construit pour la première fois vers 1150, il était en bois et portait le nom de "Pout de la gran mar".

Le pont actuel qui devait être appeler "Pont de Nemours", fut commencé en  1846 et achevé en  1849.
Il fut élargi en 1910 pour permettre le passage du tramway.
Au sortir du pont Saint-Esprit, voici l'un des lieux les plus représentatifs de la ville militaire jusqu'en 1907 : la monumentale porte de France et la forteresse bastionnée du Réduit (la caserne de Barbanègre).
La Porte de France en 1905
La porte de France, de style classique, fut achevée vers 1760. Un premier niveau offre des colonnes antiques à pilastres, au second niveau, une niche abrita la statue de Louis XV jusqu'en 1789.

Après de longues négociations, un projet de loi de 1899 confirma la rétrogradation de Bayonne en 3ème catégorie au plan militaire, sauf pour la citadelle. Cela signifiait l'absence d'entretien des fortifications et, à terme, la disparition d'une garnison conséquente. Autant de perspectives offertes à l'extension de l'urbanisation bayonnaise.

Le président de la République Armand Fallières approuva la loi de déclassement de la place forte en juin 1907.
La municipalité de Léo Pouzac se félicita de la destruction du Réduit car la circulation bayonnaise se trouverait ainsi considérablement améliorée. La porte de France fut démontée en 1907, les pierres de l'édifice servirent à surélever l'esplanade sur laquelle fut érigée la statue du cardinal Lavigerie en juillet 1909.
Une partie de la porte du Réduit a été réinstallée à la Poterne en 1993.



Commentaires