Le dicton basque et la petite histoire du 29 septembre

"Dena nahi, dena galdu"
(Tout vouloir, tout perdre)


Un prêtre en soutane sur le fronton... Une photo en fait assez commune, prise ici à Arnéguy.
Au XVIIIème siècle déjà, les prêtres du diocèse de Bayonne jouaient aussi à la paume et l'évêque avait exigé des membres de son clergé qu'ils fussent vêtus d'une soutane ou redingote noire, courte ou boutonnée droit sur la poitrine.
Des photographies de fin du XIXe et XXe siècles montrent aussi les ecclésiastiques du Pays basque jouant à la pelote la soutane retroussée.

Source : Mémoire en image St Jean Pied de Port de Belxa.

Commentaires