Le village de Bidarray - Bidarrai

Sur la route entre Bayonne et Saint Jean Pied de Port, Bidarray, village bas-navarrais, est situé au pied de crêtes de l'Iparla, de l'Artzamendi et du Baigura. Ancien prieuré de Roncevaux, le village accueillait au Moyen Âge les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle.
L'église de Bidarray
L'église et l'arrivée à la place
Le toponyme Bidarray apparaît sous les formes hespital de Bidarray (1268 et 1292), La encomienda de Vidarray (1621, Martin Biscay).
Son nom basque est Bidarrai qui signifie "chemin épineux".
Les habitants du village sont Bidarraitar.
Le pont à quatre arches datant du XIVe siècle

La place et l'église
L’église de Bidarray se trouve à l’emplacement de l’ancienne chapelle de l’hôpital de Saint-Jacques dépendant du prieuré de Roncevaux. Aussi retrouve-t-on sur les pavés du parvis de l’église les armes de Roncevaux.
Construite au XIIe siècle, l’actuelle église de l’Assomption ne conserve de l’époque romane que le chœur, le chevet à arcatures et le portail à l’entrée. Agrandi et doté d’un clocher-mur de style baroque en 1625, l’édifice est à nouveau remanié au cours des XIXe et XXe siècles.
Avec ses murs en grès rouge et son chevet de forme arrondie, l’église de Bidarray se différencie extérieurement des autres édifices religieux basques, mais partage en revanche la même organisation intérieure avec une nef unique et des étages de galeries.

Vue générale de Bidarray

L'hôtel du Pont d'Enfer
" De gueules à la crosse croisée de Roncevaux d'or accostée de deux coquilles du même "
L'écu, s'affiche sur un parchemin ; il est cerclé d'une chaîne fermée en pointe par une émeraude de sinople ; qui rappelle les chaînes de Navarre.

Bidarray est à l'origine rattachée à Ossès ; elle est couverte de forêts denses (on y faisait encore des battues aux loups en 1818), gérée pour partie par la collectivité, le reste relève du roi de Navarre ; les limites de l'un et de l'autre étant souvent contestées. Les premiers défrichements ont lieu au XVII° siècle, autour de la commanderie tenue par les Augustins de Roncevaux, près de l'église actuelle. C'est là que s'établissent les premiers peuplements, sans doute des cadets des principales maisons d'Ossès. Outre le bois qui alimente les nombreuses forges, ces forêts abritent en transhumance d'immenses troupeaux de porc. On compte soixante feux en 1677 et Roncevaux cèdera à cette date la chapelle aux nouveaux habitants, pour pallier à l'éloignement de l'église d'Ossès. En 1712, les habitants de Bidarray demandent d'être représentés par un jurat à la communauté d'Ossès ; ils obtiendront satisfaction en 1726. Mais cette nomination n'apparaît toujours pas effective vers 1785, période à laquelle les bois communaux seront répartis en indivis entre les sept hameaux existants d'Ossès.

*A voir également sur ce blog : Le pont Noblia & le Pont d'Enfer à Bidarray

Commentaires

Follow by Email