Le dicton basque et la petite histoire du 28 août

"Eta munduan gauza preziatugorik denbora baino"
(Il n'y a rien de plus précieux au monde que le temps)

Dans la baie de Txingudi qui sert d'embouchure à la Bidassoa, la découverte de monnaies antiques indiquerait la présence de navigateurs phéniciens en quête de métaux précieux dont regorgeaient les Pyrénées. 

Le nom Bidassoa ne proviendrait-il pas de "via ad Easo", la voie maritime qui servait à acheminer le minerai extrait des montagnes vers Easo, mythique port de l'Antiquité qui correspondrait à Irun ?


Commentaires