Le tour de France à Bayonne, le 29 juin 1925.

L'Italien Ottavio Bottecchia, dernier vainqueur, fait figure de favori au départ du Tour. Sa position semble d'autant mieux assurée qu'il dispose d'équipiers de valeur au sein de la formation Automoto (les Belges Philippe Thys et Lucien Buysse, les Français Francis et Henri Pélissier). L'essentiel de l'opposition (le Luxembourgeois Nicolas Frantz, l'Italien Bartolomeo Aimo, le Français Romain Bellenger...) est réuni dans l'équipe Alcyon.
Ottavio Bottecchia remporte la première étape (Paris-Le Havre, 340 km). Il cède son maillot jaune au Belge Adelin Benoît à l'issue de la troisième étape (Cherbourg-Brest, 405 km), gagnée par le Belge Louis Mottiat. Henri Pélissier abandonne au début de la quatrième étape (Brest-Vannes, 208 km) ; il ne reviendra jamais sur le Tour. Ottavio Bottecchia s'empare définitivement du maillot jaune à l'issue de la neuvième étape (Luchon-Perpignan, 323 km), remportée par Nicolas Frantz.

Dès lors, il n'est plus inquiété. Bien épaulé par son coéquipier Lucien Buysse, vainqueur de deux étapes et qui aurait peut-être pu prétendre à la victoire finale s'il n'avait joué de bonne grâce la course d'équipe, Bottecchia gère son avance et remporte le Tour de France pour la seconde fois consécutivement. Mais cette édition de la Grande Boucle ne s'est guère révélée palpitante.
1. Ottavio Bottecchia (Italie, équipe Automoto), 219 h 10 min 18 s 2. Lucien Buysse (Belgique, équipe Automoto), à 54 min 20 s 3. Bartolomeo Aimo (Italie, équipe Alcyon), à 56 min 37 s.
Le Tour de France 1925

Commentaires