Le village de Bidarray

Un document du XVIIe siècle, qui est l'extrait du procès verbal sur la prise de possession par les chanoines de Roncevaux des biens en Basse Navarre, signale que la "grange", c'est à dire l'exploitation agricole de Bidarray, comprend un jardin, une vigne, un moulin, des terres cultivées et des prairies, ainsi que "beaucoup de terres incultes qui consistent en broussailles, taillis et pâturages et grandes quantité de fougères".


Ces terres en friches, qui concernaient essentiellement la zone des vallées montagnardes, furent cédées en 1665 aux cadets d'Ossès qui y avaient installé des bordes.
Bidarray devint une paroisse indépendante en 1723 et fut érigée en commune en 1790.

Le toponyme Bidarray (en basque Bidarrai) apparaît sous les formes hespital de Bidarray (1268 et 1292), La encomienda de Vidarray (1621, Martin Biscay).

Pour Jean-Baptiste Orpustan, le toponyme serait formé du basque bide (« chemin ») et de arrhan (« prunellier, épineux ») pour donner « chemins d’épineux ».


Les habitants du village sont appelés les Bidarraitars.


De gueules à la crosse croisée de Roncevaux d'or accostée de deux coquilles du même.
L'écu, s'affiche sur un parchemin ; il est cerclé d'une chaîne fermée en pointe par une émeraude de sinople ; qui rappelle les chaînes de Navarre.
Bidarray est à l'origine rattachée à Ossès ; elle est couverte de forêts denses (on y faisait encore des battues aux loups en 1818), gérée pour partie par la collectivité, le reste relève du roi de Navarre ; les limites de l'un et de l'autre étant souvent contestées. Les premiers défrichements ont lieu au XVII° siècle, autour de la commanderie tenue par les Augustins de Roncevaux, près de l'église actuelle. C'est là que s'établissent les premiers peuplements, sans doute des cadets des principales maisons d'Ossès. Outre le bois qui alimente les nombreuses forges, ces forêts abritent en transhumance d'immenses troupeaux de porc. On compte soixante feux en 1677 et Roncevaux cèdera à cette date la chapelle aux nouveaux habitants, pour pallier à l'éloignement de l'église d'Ossès. En 1712, les habitants de Bidarray demandent d'être représentés par un jurat à la communauté d'Ossès ; ils obtiendront satisfaction en 1726. Mais cette nomination n'apparaît toujours pas effective vers 1785, période à laquelle les bois communaux seront répartis en indivis entre les sept hameaux existants d'Ossès.
Bidarray est érigée en commune en 1790, malgré les protestations véhémentes des gens d'Ossès ; mais cette érection sera effective en 1800 pour les 1376 habitants que comptait alors la paroisse.
La commanderie de Bidarray, en vertu d'un procédé d'échange avec les chanoines de Roncevaux, devient possession de l'évêché de Bayonne en 1712.

On retrouve dans ces armes communales les coquilles, emblèmes jacquaires et la crosse croisée de Roncevaux. Les Augustins de Roncevaux installeront au XII° siècle, autour de l'église actuelle une commanderie, pour accueillir les pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle.

Commentaires