La gloriette de la Tour Genin à Biarritz

Sur les hauteurs du quartier Saint-Charles (ou du Gaz) la Tour Genin ou la Villa La Jacqueline fait partie de la fantaisie architecturale de Biarritz.
La Tour Genin au quartier Saint-Charles
 Avec son donjon crénelé de quatre étages, d'une coupole de plomb de forme quadrangulaire, cette réplique de la Tour Guinette d'Etampes était une curiosité pour le promeneur qui découvrait la Villa Genin au détour de la rue.

Le propriétaire était l'ingénieur Auguste Genin, originaire de Bourgoin, administrateur de plusieurs usines à gaz en France.
Avant même de signer le traité pour l'éclairage au gaz de Biarritz, il achetait du terrain à la famille Lacombe.



Il fallut neuf années, de 1877 à 1886, pour construire la Tour Genin, en pierre du Dauphiné avec ses murs d'un mètre d'épaisseur.
Auguste Genin n'eut pas le temps de profiter de son étrange demeure. Il mourut subitement à Nevers en janvier 1889.

La Tour Genin ou La Jacqueline disparut en novembre 1963.
Seule la gloriette subsista oubliés entre deux petites maisons du quartier Saint-Charles.
En 1998 démontée soigneusement elle a été reconstruite au lac Marion.
La gloriette de la Tour Genin

La gloriette de la Tour Genin


Commentaires