Le dicton du 24 janvier

"Buruti hasten da arraina karasten"
(C'est de la tête que le poisson se met à puer)
Dicton qui vise la corruption des gouvernants


Dans le grand élan de statuomanie qui caractérise la Troisième République, Bayonne décide d’élever une statue à un enfant du pays dont la popularité est immense, le cardinal Lavigerie.
Le cardinal Lavigerie est né à Bayonne en 1825. Lorque sa ville natale décide de lui rendre hommage, la place du Réduit est choisie pour accueillir le statue du grand homme, et sommairement aménagée.
Le comité chargé du projet est dirigé par Léon Bonnat. Il fait appel au célèbre sculpteur Alexandre Falguière. À l’arrivée de la statue à Bayonne, elle est entreposée dans un local en attendant que les travaux d’arasement de la place soient terminés.
Lorsque la statue peut être installée, en 1909, la municipalité a changé de couleur politique. La polémique autour de la loi de Séparation de l’Eglise et de l’État est loin d’être apaisée. Le nouveau maire, le radical Joseph Garat, ne souhaite pas participer à l’inauguration d’un monument à la gloire d’un membre du clergé. L’œuvre est donc inaugurée à la sauvette à cinq heures du matin le 28 juillet 1909.

Commentaires

Follow by Email