Nombre total de pages vues

Le dicton du 11 janvier

"Gezurra urratsa luze" 
(Le mensonge a le pas long)

Dictons et proverbes du Pays basque
Il existe très peu d’informations sur l’origine du mus, jeu très populaire au Pays Basque. Il est mentionné pour la première fois dans le dictionnaire trilingue basque-espagnol-latin de Manuel de Larramendi en 1745.
En 1754 il le décrit dans son ouvrage Corografia de la muy noble y muy leal provincia de Guipuzcoa. Il se base sur l’observation et sur la mémoire orale. Il explique ce que serait l’origine de ce nom « por las muecas y señas que se hacen con los ojos y modos de mirarse, y sobre todo con los labios y hociquillo que sacan ; y es de donde se llamó mus este juego». Il viendrait donc du terme musu qui signifie bisou mais aussi lèvre et même visage ou museau selon les usages, faisant référence aux grimaces que se font les partenaires entre eux pour s’annoncer discrètement leur jeu.
Pour la plupart des auteurs tel R. Maria de Azcue ou Federico de Baraibar y Zumárraga, le mus serait originaire du Pays Basque. Hugo Schuchardt, linguiste et philologue allemand, spécialiste de la langue basque, quant à lui, découvre ce jeu en Autriche, que la mémoire collective fait remonter à une époque très ancienne. Il ajoute que son nom viendrait du français puisque les autrichiens l’appelle « mouche ». L’hypothèse de Schuchardt est qu’il s’agit d’un jeu pratiqué par les marins, que les basques auraient adopté lors de leurs pérégrinations maritimes.
Tableau de Ramiro Arrue
S’il existe une incertitude sur l’origine géographique de ce jeu, il n’y a pas de doute sur son importance au Pays Basque, lieu privilégié de sa diffusion. Il est marqué par la langue basque au travers de nombreuses expressions qui viennent rythmer chaque partie au son des « hamarreko », « ttanttos » et autres « hor dago » … Un dicton espagnol en atteste également : « un vasco, una boina ; dos vascos, un partido de pelota ; tres vascos, un orféon ; cuatro vascos, un desafio al mus».
Dès le XVIIIe siècle le jeu semble connaître des évolutions puisque Larramendi parle de « mus viejo » et « mus nuevo »  ou ancien et nouveau mus. Le mus ancien se joue avec huit rois et huit as alors que la version récente nécessité seulement quatre rois et quatre as. Dans certaines régions du Pays Basque, la version ancienne est encore la plus pratiquée. En Pays Basque nord et lors des Championnats du Monde de Mus c’est la version nouvelle qui est jouée.
Championnat de mus en 1968

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire