Nombre total de pages vues

Le maréchal Jean-Isidore Harispe

À Saint Etienne de Baigorry le château d'Etchauz domine la Nive des Aldudes. Édifié au XIIe siècle, remanié au XVIe siècle, il fut le berceau des seigneurs d'Etchauz, vicomtes de Baigorry, qui régnèrent sur la vallée durant cinq siècles. Parmi ceux-ci, Antonin se rendit célèbre en conduisant la révolte des catholiques basques contre Jeanne d'Albret. Son fils Bertrand, évêque de Bayonne, puis nommé archevêque de Tours par Louis XIII, se vit refuser le titre de cardinal par Richelieu. Il participa à une réécriture des Fors de Navarre.





Mais la figure la plus célèbre de Baigorry est bien celle de Jean-Isidore Harispe (1768 - 1855). Fils de négociant, il épousa la dernière des descendante des Etchauz.




Sous la Révolution en 1793, le volontaire Harispe défendit les frontières de la vallée lors de la guerre franco-espagnole.
Il suivit la campagne d'Italie et les guerres de l'Empire. Blessé à la jambe à Iéna, il fut nommé général en 1807, fit la campagne de Pologne, puis celle d'Espagne.
Devenu député et pair de France sous la Restauration, il fut fait maréchal de France sous le second Empire, en 1851.
Le maréchal Harispe est enterré dans le cimetière de Baigorry.
Son nom est inscrit sur le côté ouest de l'Arc de Triomphe à Paris.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire