Nombre total de pages vues

La prison de Saint-Palais

Cinq prisons ont fonctionné dans le département au XIXe siècle : Bayonne, Oloron, Orthez, Pau et Saint-Palais. La réforme judiciaire du 3 septembre 1926, préparée et menée à bien par Louis Barthou alors garde des Sceaux, eut pour conséquence la fermeture, dans le département, de trois établissements : Oloron, Orthez et Saint-Palais. Les prisons de Bayonne et de Pau continuèrent seules à fonctionner.

Il faut faire la distinction entre maison d'arrêt, maison de correction et maison de justice : la première reçoit les prévenus, la seconde les condamnés et la troisième, établie près la cour d'assises, les accusés purgeant leur détention préventive à la suite de l'arrêt de renvoi de la chambre des mises en accusation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire