Nombre total de pages vues

Les armoiries du village d'Armendarits

" Ecartelé aux 1 et 4 d'azur à un château d'argent , ouvert et ajouré de sable ; aux 2 et 3 d'or à deux vaches passantes de gueules accornées, onglées , colletées et clarinées d'argent rangées en pal "

Ces armes, adoptées par la commune en 2002, sont celles des seigneurs d'Armendarits, cités en 1256, également installés à Arbérats, Méharin et Saint Pée en Cize. 
La terre d'Armendarits sera érigée en baronnie en 1634.
Les seigneurs d'Armendarits sont connus depuis Garcia en 1170, présent lors de l'hommage à Richard Coeur de Lion ; comme beaucoup de seigneurs, ils percevaient la dîme de la paroisse, même si Garcias d'Armendarits en reverse le quart au chapitre de Bayonne en 1256. Ils étaient installés et apanagés dès le XII° siècle en Navarre, 
une autre branche est installée à St. Pée en Cize et aussi à Arberats.
Vers 1400, par mariage avec l'héritière de Méharin, Bertrand d'Armendarits est seigneur de Méharin.
Marie, héritière d'Armendarits, épouse en 1583 François de Montréal ; 
la terre d'Armendarits sera érigée en baronnie en 1634, au bénéfice de Tristan de Montréal. En 1711, les deux branches d'Espagne et de Basse Navarre, s'unissent avec le mariage de Firmin Joaquin d'Armendarits et de Claude de Montréal, héritière et baronne d'Armendarits.
En 1793, le seigneur d'Armendarits possédait 16 maisons dans le village, telles Iturburua, Etxexuria ou Etxeparia.
Outre Jauregia, deux autres maisons nobles sont connues : Aguerre (citée en 1256) et Elizetxe (citée en 1366) ; ainsi que Etxeberria (1291), Salaberria (1366), Sorhoeta (1293).
Renaud d'Elissagaray, rénovateur de la marine royale de Louis XIV, ingénieur en fortifications, membre de l'académie des sciences, naquit à Amendarits le 2 février 1652. D'une rare intelligence, à 9 ans, il est page de Mme de Montréal, châtelaine du lieu. 
Mme de Gassion, amie des Montréal et nièce du maréchal de Gassion, l'amènera à Pau vers 1665 ; il ne reviendra plus à Armendarits.
Le château s'il se veut rassurant, sécuritaire et protecteur, est aussi un symbole de, richesse et de pouvoir. La vache, évoque généralement la force maternelle, la fertilité ; mais aussi la capacité nourricière de la terre, l'abondance,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire