Nombre total de pages vues

L'hôtel Maria Cristina à Donostia

Au début du xxe siècle San-Sébastian - Donostia commençait à être une des plus importantes destinations touristiques de la bourgeoisie espagnole et européenne. Le développement architectural de la ville à partir de l'Ensanche racionalista de Cortázar, terminé en 1913, a formé une ville doter d'équipements les plus avancés. Dans ce but, un groupe de donostiarrak visionnaires a créé en 1902 la Sociedad de Fomento de Saint-Sébastien, un organisme privé dont le principal objectif était de doter la ville d'un grand hôtel de luxe et d'un théâtre.



Diverses idées pour l'emplacement des deux bâtiments, qui, dans tous les cas seraient construits ensemble. Une des options été de les construire face à la baie de la Concha. Finalement, sera opté pour la construction dans les jardins de la Zurriola,  au bord de la rivière Urumea.



En 1909 début des travaux de construction du théâtre et de l'hôtel. Le théâtre a été conçu par l'architecte Francisco de Urcola, se basant sur d'autres théâtres européens de construction récente.



L'hôtel, pour sa part, a été conçu par Charles Mewes, auteur de plusieurs hôtels Ritz en Europe, comme, par exemple, ceux de Madrid et Paris.



En 1912 la reine Reine María Cristina a inauguré le Théâtre Victoria Eugenia et l'Hôtel María Cristina. Ces deux bâtiments formaient, à partir d'alors, un des ensembles les plus prestigieux de la ville. Son époque de splendeur a coïncidé avec la belle époque donostiarra, c'est-à-dire, la période de la Première Guerre mondiale, pendant laquelle Saint-Sébastien se transformera en centre européen de réunion des classes bourgeoises. Après la Guerre Civile et l'après-guerre, l'Hôtel récupérera sa splendeur perdue.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire