Nombre total de pages vues

Gens d'ici : Mattin Treku

Mattin Treku (11 novembre 1916 à Ahetze (Labourd) et mort le 22 juillet 1981 à Bayonne) a toujours connu au sein de sa famille une ambiance de bertsus dont il a su tirer son adresse et son aptitude au bertsularisme.


Xalbador et lui ont été les bertsularis les plus importants du Pays Basque Nord au XXème siècle.
A l'âge de 17 ans, il se rendit aux fêtes de Sare, parmi les plus réputées de l'époque, dans l'intention d'écouter les bertsularis. Ce jour-là, le seul bertsulari était celui que l'on surnommait Panpale, de Louhossoa, Larralde de son vrai nom. Il n'avait pas de partenaire, les habituels étant décédés. Il lançait donc ses bertsus tout seul, disant que les jeunes d'alors n'avaient aucun penchant pour le bertsularisme, préférant aller au bistrot, qu'ils ne ressemblaient pas à leurs prédécesseurs... Ses amis incitèrent alors Mattin à riposter, ils le placèrent aux côtés de Panpale sur une table et bon gré-mal gré, Mattin dût s'exécuter.


En 1948 il remporta le championnat d'Urrugne, en 1952 celui de Sare et à partir de 1960, faisant équipe avec Xalbador, le duo va prendre part à tous les championnats organisés à Donostia-Saint Sébastien pendant 30 ans.
En 1972 il remporte le prix du meilleur bertsulari de l'année.
Mattin savait répandre autour de lui joie et bonne humeur en toute occasion.



Il publia deux ouvrages : Ahal dena (le possible) en 1971 et Ene xokotik kantari (je chante ma région) en 1981.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire