Le dicton du 3 novembre

"Oren guziek dute gizona kolpatzen azkenekoak du hobirat egortzen" 
(Toutes les heures blessent l'homme, la dernière l'envoie au tombeau).


(devise écrite sur le clocher de l'église de Sare)




Commentaires