Nombre total de pages vues

La villa du Quintaou à Anglet

Le Quintaou ou villa rose est une demeure historique d’Anglet. Elle porte un nom d’origine portugaise.

Si le nom de Quintaou apparaît dans les archives pour la première fois en 1620, la demeure actuelle est construite en 1787 à la demande de Jean Bernain, relieur et lithographe de Bayonne. La villa, qui conserve encore aujourd’hui ses balcons en fer forgé du XVIIIe siècle, était entourée d’un vaste parc occupé aujourd’hui par la salle de spectacle, la médiathèque et la place du marché.



En 1870, Eugène Bernain est élu maire. vingt sept années de mandat et où Anglet prend son envol.







A la mort d'Eugène Bernain en 1897, son gendre *Albert Le Barillier (Bordeaux 1855 - Anglet 1940) lui succède comme maire et ne quittera ses fonctions qu'à quatre-vingts ans, en 1935.


Vivant à Quintaou et étant un des plus importants propriétaires terriens et foncier d'Anglet. Ce grand bourgeois très ouvert sur son temps laisse l'image d'un maire proche de ses admnistrés.

*Maire d'Anglet et conseiller général. Il est sénateur des Basses-Pyrénées de 1920 à 1927, inscrit au groupe de l'Union républicaine.








La tour du Quintaou se dresse dans le vaste parc s’étendant initialement autour du domaine du Quintaou.


Située près du bâtiment principal du domaine, la tour du Quintaou lui est visiblement antérieure. Le petit édifice appartient donc probablement à l’ancienne demeure qui se dressait au même emplacement. 
Réhabilitée et dotée d’un toit au XIXe siècle, la tour est aujourd’hui désaffectée et n’est plus couverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire