Nombre total de pages vues

Le Port des Pêcheurs de Biarritz

Ce fut à partir de 1780 que le vieux port (la plage du Port Vieux actuelle) ne fut plus utilisée, pour s'installer de l'autre côté du plateau de l'Atalaye au pied de la place Ste Eugénie.
Les premières installations étaient sommaires, Puis Napoléon III le réaménagea tel qu'il est actuellement avec sa succession de bassins clos par des môles.

Le port était réservé aux pêcheurs qui s'y installaient à titre gracieux, en échange ils devaient céder une part de leurs prises pour pourvoir à l'entretien des lieux. Il y avait trois vapeurs, trente-deux barques, soit au total 262 hommes d'équipage.


Chaque pêcheur avait sa baraque de pêche ou "crampotte".







Les marchandes de poissons se bousculaient pour remplir leurs paniers et partir au plus vite, rameutant les clients de leurs voix stridentes.
Certaines allaient jusqu'à Bayonne au pas de course, la corbeille sur la tête...







Le port des pêcheurs servait aussi à la baignade des chevaux où la Cale aux Chevaux leur était réservée. 











Les bateaux promenade, au nombre de 2 en 1906, faisaient le tour des plages pour 1,50 francs par personne.

Photo archives mairie Biarritz
Photo archives mairie Biarritz











Le dimanche de Pentecôte 1981, la municipalité de Bernard Marie organisa une grande fête pour la création de la commune libre du Port des Pêcheurs, avec nomination d'un maire, Jeannot Dornaletche, d'un garde champêtre, Louis Suhas et d'un gardien maritime René Lunot

Photo archives mairie Biarritz

Photo archives mairie Biarritz



Bibliographie : Biarritz de Monique et Julie Beaufils

1 commentaire:

  1. Merci pour ces souvenirs, maintenant que le "Maire" du Port est parti, plus rien ne sera comme avant.

    RépondreSupprimer