Nombre total de pages vues

De la monnaie à la prison de Saint Palais

Écu de Navarre, Saint-Palais, Louis XIV
L’Hôtel de la Monnaie : en 1351, Charles II de Navarre autorisa la construction d’un atelier monétaire qui fonctionna jusqu’en 1672, ce qui conféra beaucoup d’importance à Saint-Palais. A sa création, la cité comptait 300 habitants dont une centaine qui travaillaient à la Monnaie (60 ouvriers faisaient fondre le métal et 40 frappaient des écus d’argent à l’effigie de Henri de Navarre et de Louis XIII, les derniers écus furent frappés à l’effigie de Louis XIV).

Avec l’hôtel de la Monnaie, la Chancellerie établie en 1524 consolide le privilège de capitale au siège de Saint-Palais. Ainsi, comme l’exigeaient les fondements de la constitution navarraise, la justice était rendue dans le royaume et interdisait aux habitants tout recours hors celui-ci.



 
 

En 1620, Louis XIII unit la Basse Navarre à la couronne de France et la Chancellerie à la justice du Béarn. Suite à de nombreuses protestations, la Chancellerie obtient un sursis de 4 ans pour être remplacée en 1639 par la Sénéchaussée de Navarre, dirigée par le Parlement de Navarre à Pau. C’est dans l’ancienne église Saint-Paul que siégeait les Etats Généraux et les audiences de la Chancellerie de Navarre.

L’église Saint-Paul : à l’origine construite au Moyen Age, elle a par la suite été remplacée par la nouvelle église (emplacement actuel) « à une portée d’arbalète ». En 1524, elle abrite la Chancellerie qui fait régner la justice dans le royaume et est ensuite remplacée par la Sénéchaussée de Navarre, temple de la religion réformée sous Jeanne d’Albret et Henri IV. Il ne subsiste aujourd’hui que le clocher et les offices religieux ont lieu à l’église Sainte-Marie Madeleine dans laquelle on a transporté le sarcophage de Saint-Paul.



 
Au Pays basque, deux prisons ont fonctionné durant le XIXe siècle : Bayonne et Saint-Palais. 
La réforme judiciaire du 3 septembre 1926, préparée et menée à bien par Louis Barthou alors garde des Sceaux, eut pour conséquence la fermeture, de Saint-Palais. La prisons de Bayonne continua seule à fonctionner.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire