Nombre total de pages vues

Le phare de Biarritz

Le phare de Biarritz domine la ville depuis la pointe Saint-Martin. Un endroit privilégié sur un escarpement rocheux qui offre une belle vue panoramique à 360º sur les alentours.


Il fut conçu entre 1829 et 1833. En 1861, on remplaça l´optique d´origine par une nouvelle, l'ancienne optique étant remontée sur le phare de Contis. Il fut électrifié en 1950 et automatisé en 1980.
- Il n´y eut pas de pose de première pierre. Le chantier commença le 25 septembre 1829 et la dernière pierre fut posée officiellement le 21 mai 1833. Il est curieux que l'on pose une dernière pierre mais les événements politiques des Trois Glorieuses en juillet 1830 interdirent la cérémonie prévue à cette époque.
- 14 octobre 1830 : feu fixe sur une tour provisoire.
- 1er février 1834 : allumage sur une tour cylindrique avec soubassement en maçonnerie de 44 m de hauteur dessinée par Augustin Fresnel. La pierre de taille est un grès bigarré provenant de la montagne voisine de la Rhune et le moellon est un calcaire compact provenant de Bidache. 





Les travaux, estimés à la somme de 210 000 francs-or, furent adjugés le 10 avril 1829 en faveur du sieur Sorbée. Le chantier commence le 25 septembre 1829 et la dernière pierre est posée officiellement le 21 mai 1833 par le préfet Leroy. Le montant total des dépenses s'élève à 246 887 francs-or.

- 3 août 1861 : nouvelle optique, l'ancienne optique est remontée sur le phare de Contis
- 1951 : restauration de la porte d'entrée du phare : plan de l'architecte Charles Docoloner. agrandissement de la partie arrière du phare et transformation du soubassement octogonal en soubassement polygonal.




 La Grande Plage durant l'occupation, on remarque sur la droite le phare peint en noir.


de nos jours

de nos jours



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire