Nombre total de pages vues

La Tamborrada de Donostia

A l'origine de la Tamborrada de Saint Sébastien (Donostia), plusieurs hypothèses existent. Selon l'ethnologue Thierry Truffaut, spécialiste des carnavals, la tamborrada est une "fête du bruit" qui remonte à la tradition carnavalesque et qui faisait partie des fêtes expansives et expiatoires que les gens célébraient en saison hivernale. 
D'autres font remonter l'origine de la Tamborrada de San Sebastian au 19e siècle, à la commémoration de l'occupation napoléonienne de Saint-Sébastien pendant la Guerre d'indépendance (1808-1812). 
les soldats napoléoniens défilaient dans les rues de la ville avec leurs tambours pour affirmer leur présence. Ainsi, les gens de la ville se moquaient de ces défilés, en se déguisant et en tapant sur leurs casseroles… la tradition a perduré. Au fil du temps, ce jour est aussi devenu le jour de la fête du saint patron de la ville,

Les participants de la tamborrada se divisent en deux groupes : les "tamborreros" (ceux qui jouent du tambour) et les cuisiniers/porteurs d'eau. Les premiers sont vétus d'un uniforme de l'époque napoléonienne, alors que les seconds jouent des instruments qui ont un son égal : le tonneau.
La festivité continue jusqu'à minuit du 20 janvier, quand la ville se réunira de nouveau principalement sur la Place de la Constitution autour de cette tamborrada de la Unión Artesana (la Société la plus ancienne de la ville).
La tamborrada se tient aussi à Azpeitia et Tafalla.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire