Nombre total de pages vues

Le Pavillon Royal à Bidart

En 1877 Haritzako sablia sur la commune de Bidart n'est qu'une lande isolée face à l'océan. La Société Anonyme des Bains de Mer y érige le Castel Biarritz regroupant un centre de balnéothérapie. malheureusement c'est un échec la magnifique propriété face à l'océan Atlantique n'attirera pas la riche clientèle.
En décembre 1883, le Castel Biarritz est vendu a Jules Moussempès pharmacien biarrot qui désire le transformer en casino. C'est l'échec.

Le roi d'Angleterre Edouard VIII, qui était un habitué de Biarritz, fut avisé de conseiller a la reine en exil Nathalie de Serbie (1859 - 1941) l'achat du domaine qu'elle rebaptisera Sacchino (le surnom de son fils le roi Alexandre Ier). Son immense fortune transformera en une résidence royale et ses œuvres de charité marqueront durablement le pays.

Elle ne quitta plus Sacchino jusqu'à la guerre de 14-18 et se réfugia ensuite à Paris dans la Congrégation de Notre Dame de Sion. C'est en souvenir de ce passage que le palais Sacchino fut nommé Pavillon Royal.

Par la suite le Cercle du Pavillon Royal fut présidé par M. Letellier qui organisa les activités mondaines en cette somptueuse propriété. Y furent données des fêtes durant les années folles parmi les plus prestigieuses de la Côte basque. 

Le cercle fit faillite en 1928 et fut racheté en juin de la même année par la Société Immobilière de Chiberta appartenant au banquier anglo-belge Alfred Lowenstein. Connu alors sous le nom de "l'homme le plus riche du monde", il disparut un mois plus tard, le 4 juillet 1928, lors d'un vol entre Londres et Paris dans son avion privé, dans des circonstances mystérieuses, non encore élucidées à ce jour.

De nos jours le "Pavillon Royal" est devenu "Les Ailes" et appartient à la famille du constructeurs d'avions Latécoère.

Sources : Bidart Tourisme - Côte basque les années folles de Edouard Labrune 

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir
cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

de nos jours - cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire