Nombre total de pages vues

Les radeleurs de l'Adour

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Depuis le Moyen-Âge, l'exploitation et le flottage des pins servait uniquement aux chantiers navals et à la construction des navires. Avec l'industrialisation à partir milieu du XIXe siècle, la construction des bateaux en bois va décliner. Mais un nouveau débouché va s'ouvrir pour les pins : ils vont devenir "poteaux de mines" et servir à étayer les galeries souterraines. Ils seront surtout exportés vers les mines anglaises.

De 1920 à 1930, quatre ou cinq équipes de radeleurs exercaient leur métier sur l'Adour. En 1935, il n'y en avait plus qu'une.

Sur cette photo des années 30, on y voit le Pont de Fer, le radeau passait ensuite le Pont Saint Esprit avant de s'échouer à la fosse aux mâts près du quartier Saint Bernard à Bayonne.


Source : www.centrecultureldupaysdorthe.com

1 commentaire:

  1. Bonjour Lionel.
    Une très belle image qui complète bien les explications de ces pages : http://www.centrecultureldupaysdorthe.com/l-eau-en-pays-d-orthe/la-batellerie/le-radelage/

    RépondreSupprimer