Nombre total de pages vues

Le père Louis-Edouard Cestac

Louis-Édouard Cestac, né le 6 janvier 1801 au 45 de la rue Mayou à Bayonne (aujourd'hui 57 rue d'Espagne) et décédé le 27 mars 1868 à Notre Dame du Refuge à Anglet.

Vocation précoce, Louis-Édouard Cestac commence ses études à l'école Saint-Léon de Bayonne, où il côtoie Michel Garicoïts, puis au petit séminaire d' Aire sur Adour, devient séminariste à Bayonne et enfin, au grand séminaire de Saint-Sulpice à Paris avant d'être renvoyé dans le Sud-Ouest pour raisons de santé. Il est nommé au Petit Séminaire de Larressore. Tout en poursuivant sa formation ecclésiastique, il devient professeur. Il est ordonné prêtre le 17 décembre 1825, à l'âge de 24 ans.

Le 27 août 1831, l'abbé Cestac est nommé vicaire à la cathédrale de Bayonne, à l'âge de 30 ans.
La nomination à la cathédrale est le tournant de la vie de l'abbé, qui se voit confier « l'apostolat extérieur ». De son propre témoignage, le spectacle de la misère des orphelines des faubourgs l'émeut et le pousse à soulager ces enfants. Il fonde pour elles un foyer d'accueil dès 1836, dans une maison prêtée par la ville de Bayonne  et dénommée Le Grand Paradis.
Dès l'année suivante il se trouve engagé au service des jeunes qui souhaitent quitter la prostitution. Pour elles, il achète le 24 novembre 1838, et à crédit, un domaine agricole situé à Anglet : le domaine Châteauneuf qu'il appellera Notre Dame du Refuge.  Avec quelques éducatrices bénévoles, il organise pour ces jeunes, appelées à l'époque « pénitentes », un projet d'éducation fondé sur l'amour de Marie, la liberté et le travail.
La congrégation des Servantes de Marie est fondée le 6 janvier 1842. 
Le décret concernant sa béatification a été signé par le pape François le 13 juin 2014.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir


cliquer sur l'image pour l'agrandir


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire