Nombre total de pages vues

Le mur de l'Atlantique au Pays basque

Les troupes allemandes arrivent sur la côte basque le 27 juin 1940.  De là, ils vont fortifier leurs positions en zone occupée entre l'Adour et la frontière espagnole.
L'organisation Todt qui a déjà créé la ligne Siegried le long de la frontière franco-allemande, est responsable de la supervision de la construction du mur de l'Atlantique et la conception de ses principales fortifications.
Une tâche essentielle de la Kriegsmarine va être de mettre en place des batteries de canons côtiers, dès 1940, de façon à protéger l’accès des ports basques. Le port de Bayonne est important pour l’économie de guerre du IIIème Reich, étant le lieu du débarquement du minerai de fer en provenance de Bilbao: pour le seul mois de novembre 1941, une centaine de cargos entrent dans l’Adour et débarquent sur les quais 40.000 tonnes de minerai de fer. 

A partir de 1942, avec le développement des fortifications littorales du Mur de l’Atlantique, les deux premières batteries de canons côtiers au Boucau et au fort de Socoa seront appuyées par trois autres bátteries de Marine: à La Barre (hippodrome), à Bordagain. (Ciboure), à Socoa sur la route de corniche menant à Hendaye. En outre, une batterie-école de DCA sera créée à Biarritz-Beaurivage.

A partir du printemps 1942, l’Armée de Terre est impliquée dans la construction du Mur de l’Atlantique, gigantesque ensemble de blockhaus en béton armé construits sur les côtes depuis le Cap Nord en Norvège, jusqu’à la Bidassoa. Toutes les batteries qui se trouvaient précédemment à l’air libre, donc très exposées aux bombardements aériens et navals, vont être dans la mesure du possible englobées dans des casemates de béton armé.


Au plus fort de sa puissance, le Mur de l’Atlantique en Côte Basque compte donc un total de dix batteries ayant des canons d’un calibre d’au moins 75 millimètres, en incluant celle située sur la rive droite de l’Adour: densité énorme pour trente kilomètres de littoral, ne présentant pas un intérêt stratégique majeur.

Un grand merci à l'association Jakintza pour les photos












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire