Nombre total de pages vues

La villa Belza

A Biarritz entre le Port Vieux et la Côte des Basques la villa Belza est construite en 1882 sur le terrain appelé ''le champ du rossignol''.

Avant la construction les promeneurs pouvaient emprunter un chemin qui longeait l'océan 
(photo 1).

Sa situation insolite sur les rochers, sa proximité avec le "Pont du Diable ", son nom de " Belza " signifiant noir en basque, en ont fait pendant des décennies l'antre du mystère, alimentant les légendes les plus folles de sorcellerie ou de revenants.

En 1923, la propriétaire Mme Dufresnay loua la maison à Grégoire Beliankine, beau-frère d'Igor Stravinsky. Il reconvertit la villa en restaurant russe, mais ne pouvant utiliser le nom de Belza, il l'appela le Château Basque. Des dîners de gala somptueux s'y déroulèrent.

Le Prince de Galles, futur Edouard VIII, était un adepte convaincu de ses soirées. Les grands-ducs russes se croyaient revenus au pays et s'en donnaient à coeur joie.
Le krack boursier de 1929 n'empêcha pas la fête de continuer mais rien ne serait plus comme avant et le pire était à venir.

Après avoir été réquisitionnée en 1940, elle fut restaurée et divisée en 7 appartements. Mais la discorde 
entre les copropriétaires fut à la base de la dégradation de la Villa Belza qui subit un premier incendie. 
Elle fut rachetée et la tour restaurée, mais le 8 Juin 1974, un second incendie ravagea la maison détruisant les deuxième et troisième étages.
Il y eut des procès interminables, des lenteurs administratives, la maison resta ouverte à tout vent, vite squattée.

Mais, le miracle se produisit : un marchand de biens parisien racheta tous les lots et rénova la maison qui menaçait ruine.
En 1997, la Ville a classé la Villa Belza.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir
La Villa Belza en 2014

1 commentaire:

  1. bonjour!
    ça fait drôle de revoir cette maison avec son allure de chatellet , ça me fait revenir un peu en arrière pour moi dans les années 65.
    merci d'avoir fait cet ouvrage sur le pays basque d'autrefois c'est super

    RépondreSupprimer