La Rhune 1ère partie

La Rhune a la silhouette abrupte et familière caractérise l'horizon du Pays Basque littoral.


Le plus ancien document mentionnant une construction au sommet de la Rhune date de 1575, un ermitage chrétien avec chapelle dédiée au St Esprit, construit sur l'emplacement d'un temple païen, il se situait au niveau du plateau de la table d'orientation, on peux d'ailleurs encore apercevoir a la base du parapet les soubassements de l'ermitage.
Les ruines de l'ermitage
Une partie de l'ermitage et de la chapelle furent démolie en 1793. La récupération des pierres permit la construction d'une redoute pour défendre lors des guerres de la Révolution ce point stratégique de toute agression espagnole. 2O ans plus tard, elle servit aux troupes napoléoniennes pour lutter contre les armées anglaises, espagnoles et portugaises du général Wellington.
Au fil des années, les pierres de la redoute et de l'ermitage disparurent : certaines poussées dans les ravins, d'autres pour assurer l'assise de quelques constructions et même récupérées pour consolider la croix du sommet.

C'est autour de cette croix que les fidèles des villages environnants se rassemblaient pour prier le lundi de Pentecôte.

Depuis 1924, le petit train le petit train à crémaillère au départ du col de St Ignace, permettant l'accès rapide et sans effort au sommet, les touristes affluèrent.


La gare du col de St Ignace
L'arrêt du col des Trois Fontaines
L'arrêt du col des Trois Fontaines et le sommet de la Rhune

Prenant appui sur les pierres de la redoute, le café restaurant Capdupuy ouvrit ses portes.


Au sommet de la Rhune le café Capdupuy
A voir également sur le blog :Le train de la Rhune - Les 90 ans du Train de la Rhune - Sare - Sara








Commentaires