Nombre total de pages vues

La caserne du Réduit à Bayonne

Bayonne et son port sont longtemps restés sous la protection de la tour Saint Esprit, construite au XIIème siècle. L'apparition de l'artillerie provoque son remaniement et l'aménagement au XVIème siècle d'une terrasse où sont installés plusieurs casemates.

Le Réduit est profondément réaménagé par Vauban qui le bastionne et y installe la caserne de Barbanègres.

En venant du quartier Saint Esprit l'accès a la ville est commander par la monumentale porte de France.

A l'aube du XXème siècle, Bayonne compte près de 28 000 habitants, les militaires représentants 6 % de la population. A l'intérieur des remparts qui s'étendent sur 42 hectares, on comptabilise 20 000 habitants. Ce véritable étranglement, comme on peut le voir à l'intérieur du Réduit, explique les demandes régulières de la ville de déclassement des murailles. 
Cela est accordé finalement par le ministère de la guerre en 1897 et confirmé par la présidence de la république que 10 ans plus tard. 
Bayonne est supprimée de la liste des places militaires, à l'exception de la citadelle.

Ce sont plus de 70 hectares qui échoient progressivement à la ville qui entame une série d'aménagement comme la destruction et le terrassement en 1907 de la place du Réduit.

*voir également sur ce blog : La citadelle de Bayonne



Le Réduit depuis la place de la Liberté

Le pont Mayou et le Réduit

A la jonction de la Nive et de l'Adour, la caserne du Réduit

La monumentale Porte de France




Panorama depuis la Citadelle



Le Réduit en 2014

                                   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire