Nombre total de pages vues

Le dicton du 26 septembre

"Olio eta egia gaña dadukate" (L'huile et la vérité tiennent le dessus)

Le dicton et l'histoire du jour : La rue de la monnaie à Bayonne

"Diru soñua gorrek ere entzuten" 
(Même les sourds entendent le bruit de l'argent)



De 1490 et jusqu’à 1834 sous le règne de Louis Philippe, Bayonne (dans l'actuelle rue de la monnaie) possède son hôtel de la monnaie. C’était un des des ateliers monétaires les plus importants de France.


François 1er - Demi-écu d'or au soleil 

On y frappait de la monnaie en or, en argent, en bronze et en cuivre.


Henri II (1547-1559)



Pays basque de nos jours : Bidart


Bidart est la réunion de mots basques : "Bide Artean" (au milieu des chemins / au carrefour). Diverses routes venant de Biarritz, de Bayonne, d’Arbonne, d’Ahetze, de Saint-Jean-de-Luz y aboutissent. La plus ancienne mention de la paroisse de Bidart remonte au XIIe siècle et à l’époque Bidart était un important relais pour le service de la poste à cheval.

Le dicton du 24 septembre

"À la saint Gérard, les noix sont mûres pour toi et pour moi"


Le dicton et l'histoire du jour : Les halles de Biarritz

"Jan eta edan eta pakea eman" 
(Mange et bois et donne la paix)


Le 11 mai 1847, la Municipalité décide d'étudier le projet de construction d'une halle pour abriter le marché aux volailles, boucherie, charcuterie établi jusque-là en plein air place de de la Foire (actuelle place Bellevue). 

Mais un biarrot, M. Russac ayant déjà construit une halle particulière, dite halle Russac, dans sa propriété de la rue d'Espagne (actuelle rue Gambetta).
Le conseil municipal, présidé par le docteur Adéma, maire, signe le 18 mai 1862 un contrat de location de ce bâtiment pour une durée de quinze ans.

Durant ces années, Biarritz est en plein essor, et la construction d'une halle ou marché couvert devient indispensable.

Le projet en tant que tel est lancé en 1883. Et c'est à un architecte landais de Mont-de-Marsan, Alexandre Ozanne, que l'on doit le dessin de la grande halle, seule construite à ce moment-là. L'inauguration a lieu le 12 avril 1885.


Il fallut attendre 1921 pour voir un projet d'agrandissement vers la rue Gambetta. Ainsi naissait la halle aux poissons.



Petite curiosité : durant les travaux de construction en 1884 un bloc d'ophite fut trouvé. Il fut transporté au moyen d'un attelage de bœufs et placé juste à droite de l'entrée de la passerelle du Rocher de la Vierge, où il se trouve toujours.




La rue des Faures à Bayonne


A Bayonne, dans le périmètre de l'ancien castrum de Lapurdum, la rue des Faures doit son nom à la corporation des Forgerons (faures) qui s'y était installé au Moyen-Âge.
Les forgerons bayonnais jouissaient d'une grande réputation comme fabricants d'armes et on leur prête l'invention de la baïonnette.

Le dicton du 22 septembre

"Nagia beti lantsu" 
(Le fainéant est toujours très occupé)

Bayonne en 1909